suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Littérature  / Littérature allemande  / Lecture-minute

Lecture-minute

Disponible sur commande Disponibilite_info
Si ce titre est disponible à Montréal, nous le recevrons dans les 5 jours (week-ends et jours fériés exclus) et vous l’expédierons dès sa réception. Si ce titre n’est pas disponible à Montréal, la commande prendra entre 4 à 6 semaines. Si ce titre est manquant, nous ne pourrons vous l’obtenir que si une réimpression est en cours. Le délai de commande est alors incertain. La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

Éditeur : JOSE CORTI Date de parution : 01 juillet 1993 Rayon : LITTERATURE ALLEMANDE Format : Grand Format EAN13 / ISBN :

9782714304506

Couverture du livre Lecture-minute - HESSE HERMANN - 9782714304506
feuilleter
Disponible sur commande Disponibilite_info
Si ce titre est disponible à Montréal, nous le recevrons dans les 5 jours (week-ends et jours fériés exclus) et vous l’expédierons dès sa réception. Si ce titre n’est pas disponible à Montréal, la commande prendra entre 4 à 6 semaines. Si ce titre est manquant, nous ne pourrons vous l’obtenir que si une réimpression est en cours. Le délai de commande est alors incertain. La date de livraison dépend du délai d'acheminement de la poste, qui varie selon la destination. Pour une livraison au Québec, le délai habituel est de un à trois jours.

Ce qu’en dit l’éditeur
Hermann Hesse est incontestablement, à côté de Thomas Mann, son contemporain, l’un des plus grands écrivains de langue allemande de ce siècle. Né Wurtembergeois en 1877, naturalisé Suisse en 1923, il s’est voulu non seulement romancier et poète, mais un véritable maître à penser de son temps, défenseur des droits de l’esprit, de l’individu, des défavorisés, des faibles, contre l’Etat, la société, la bourgeoisie, les politiciens de tout poil, l’école, la guerre. En 1946, le Prix Nobel de littérature vint récompenser cet effort soutenu depuis plus d’un demi-siècle, à travers deux guerres mondiales, et qui lui avait valu l’amitié d’un Romain Rolland, puis d’un Gide, pour nous en tenir à la France. Sa philosophie pratique, nourrie de toutes les cultures et de toutes les grandes œuvres, incessamment propagée par ses livres et sa correspondance, a fini peu à peu par percer dans les pays occidentaux et notamment aux Etats-Unis, surtout après la deuxième guerre mondiale, mais souvent à la faveur d’un sérieux malentendu. Hippies ou drogués, adeptes de nourritures spirituelles orientales plus ou moins frelatées ont cru reconnaître leurs haines, leurs visions, leurs rêveries dans quelques-uns de ses romans, tels Le Loup des Steppes, Siddharta ou Le Jeu des Perles de Verre. Hesse n’eût pas apprécié de tels disciples. Sa critique sociale, son individualisme ne sont pas des moyens de fuir ses responsabilités, de tout détruire – y compris soi-même – afin de vivre, dans une aimable promiscuité, des restes ou des aumônes de la société abhorrée. Au contraire : s’il se retire en partie du monde, c’est pour se consacrer, au milieu de durs sacrifices, à une œuvre qui doit être, en fin de compte, profitable à l’humanité, en lui enseignant le vrai, le beau, le juste, le respect des vraies valeurs, au premier rang desquelles l’amour et l’art. Cet enseignement hautement moral, Hesse l’a dispersé dans tous ses écrits, notamment dans une immense correspondance à laquelle il se contraignait, malgré un temps restreint et une vue déficiente, pour aider dans leurs réflexions, tout en refusant de les endoctriner, ceux, de plus en plus nombreux avec les années, qui s’adressaient à lui. Un lecteur eut un jour l’idée d’envoyer au maître un choix d’une quarantaine de pensées extraites de ses ouvrages. En 1952, lors de son soixante-quinzième anniversaire. Hesse fit faire un tirage personnel de ce petit recueil afin de l’aider à répondre aux innombrables lettres ou félicitations qu’il recevait. Il le baptisa Lecture pour quelques minutes. (Lektüre für Minuten). Une dizaine d’années après sa mort (1962), ceux qui dépouillaient les masses de papiers qu’il avait laissées et qui préparaient une édition des œuvres complètes, jugèrent qu’il pouvait être opportun d’élargir le petit recueil pour y inclure, entre autres, de nombreuses pensées non publiées, figurant dans des lettres encore inédites. Ces nouvelles Lectures, contenant 550 citations choisies par Volker Michels, parurent en novembre 1971. Elles obtinrent un succès considérable qui engagèrent les éditions Suhrkamp à donner en 1975 une suite d’une ampleur à peu près équivalente à celle du premier recueil. Les deux volumes furent fondus en un seul, légèrement augmenté, en 1977. C’est le texte actuel. C’est un véritable panorama de la pensée – et des humeurs – de Hesse que nous permettent de contempler, à notre rythme, les mille soixante quinze pensées réparties ici en quinze rubriques. Toutefois, le lecteur ne doit pas se laisser égarer par l’épigraphe du recueil. Il ne s’agit pas d’aphorismes savamment polis et arrangés par leur auteur, comme les Maximes de La Rochefoucauld, par exemple, mais de textes d’origines les plus variées : lettres, romans, essais, articles, brouillons mêmes qui ont tous leur intérêt, mais dont la forme est évidemment inégale. Cette diversité d’origine et la très longue période que couvre le recueil explique aussi ce que ces pensées peuvent avoir de plus ou moins cohérent, voire dans certains cas de contradictoire. Plusieurs passages, extraits de romans, peuvent correspondre à la pensée prêtée à un personnage plus qu’à celle du romancier lui-même et doivent être pris cum grano salis. N’oublions pas que Hermann Hesse, pour sérieux qu’il soit dans sa quête de la vérité, ne dédaigne pas l’humour ! Rarement homme de ce siècle, de quelque pays qu’il soit, aura autant et constamment médité au cours de sa longue vie sur plus de sujets et sur le sujet essentiel : l’avenir de l’homme et le sens de la vie. Il n’a, pas plus que d’autres, de réponse absolue à nous apporter d’autant qu’avec un esprit profondément religieux il ne reconnaît aucune religion pour la sienne. Mais sa sincérité, sa lucidité, son amour du prochain, son culte de la vérité et de la beauté ne peuvent que nous inviter à l’apprécier à notre tour.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Dîner à Montréal - BESSON PHILIPPE - 9782260053170
    Dîner à Montréal BESSON PHILIPPE 27,95 $
  2. Couverture du livre Femme aux cheveux roux (La) - PAMUK ORHAN - 9782072720048 version électronique disponible
    Femme aux cheveux roux (La) PAMUK ORHAN 35,95 $
  3. Couverture du livre Tous, sauf moi - Melandri Francesca - 9782072781711 version électronique disponible
    Tous, sauf moi Melandri Francesca 42,95 $
  4. Couverture du livre Venise à double tour - KAUFFMANN JEAN-PAUL - 9782849905845 version électronique disponible
    Venise à double tour KAUFFMANN JEAN-PAUL 42,95 $
  5. Couverture du livre Transparence - DUGAIN MARC - 9782072797033
    Transparence DUGAIN MARC 32,95 $
L’infolettre mensuelle de la librairie Gallimard de Montréal vous donne accès à une vaste sélection de nouveautés, de choix de livres thématiques sélectionnés par vos libraires et vous informe des prochains événements à venir.
Nos événements littéraires
  • 22-10-2019 Lancement // Débutants - Catherine Blondeau

    Lancement de Débutants de Catherine Blondeau aux éditions Mémoire d'encrier le mardi 22 octobre à 18h. suite

  • 23-10-2019 Causerie // Gilles Havard - L'amérique fantôme

    Flammarion Québec a le plaisir de vous inviter à rencontrer l'historien Gilles Havard qui s'entretiendra avec l'historien Éric Bédard le mercredi 23 octobre à 17h30. suite

Club de lecture
Espace jeunesse
Service aux institutions

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2019 - Gallimard Montréal