suivez-nous sur Facebook Instagram
english

Accueil  / Catalogue  / Cahiers Charlevoix 12

Cahiers Charlevoix 12

Études franco-ontariennes

, , , , , ,

Informations sur demande Disponibilite_info
Contactez votre libraire pour obtenir des informations mises à jour

Éditeur : Les Presses de l'Université d'Ottawa Collection : Cahiers Charlevoix EAN13 / ISBN :

9782760327672

Couverture du livre Cahiers Charlevoix 12 - PICHETTE JEAN-PIERRE - 9782760327672
feuilleter
agrandir
Informations sur demande Disponibilite_info
Contactez votre libraire pour obtenir des informations mises à jour

Ce qu’en dit l’éditeur
Coïncidant avec le vingt-cinquième anniversaire de la Société Charlevoix, la fournée 2018 de ce douzième cahier réunit six études.

Simon Laflamme publie l’affidavit qui a été utilisé par le Commissariat aux langues officielles pour appuyer la cause qu’il défendait contre la Société Radio-Canada. À la suite des compressions budgétaires de 2009 dont elle avait été victime, la société d’État réduisait fortement sa programmation à la station de radio Cbef de Windsor. 

Yves Frenette propose un regard comparatif de l’historiographie dans trois aires de la francophonie canadienne entre 1970 et 2000. Au cours de cette période de transition, les identités traditionnelles acadienne et canadienne-française déclinent progressivement au profit de nouvelles identités francophones provincialisées. 

Julie Boissonneault se penche sur la perception qu’on a de la langue des Franco-Ontariens. La langue française parlée en Ontario fait souvent l’objet d’un discours dépréciatif qui établit la compétence des Franco-Ontariens à l’aune de leurs manquements au français de référence. Or, ce discours, qui ne tient pas compte de l’enjeu de la variation interne de toute langue et des processus naturels d’évolution des parlers, nourrit des représentations à l’égard du parler qui sont souvent partielles ou fausses et qui, en retour, peuvent mener à un sentiment d’incompétence chez le locuteur franco-ontarien. 

Ali Reguigui inscrit son étude dans le cadre de la phonétique articulatoire et de la sociophonétique, fondée sur les données d’un questionnaire sociolinguistique recueillies auprès de sujets franco-ontariens. Il examine le cas de la consonne roulée alvéolaire voisée /r/ du latin, qui a persévéré en ancien français et moyen français jusqu’au xviie siècle dans les centres urbains, et jusqu’au XVIIIe siècle en général pour se faire remplacer par la consonne roulée uvulaire voisée, communément qualifiée de grasseyée et marquée comme variante de prestige

Marcel Bénéteau fait le bilan de la chanson traditionnelle française en Ontario et trace son évolution dans
le temps et l’espace. L’auteur décrit le travail qu’il a entrepris pour déterminer en premier lieu en quoi consiste le répertoire de l’Ontario français ; à cette fin, il précise quelles sont ses balises historiques et géographiques (où et quand le répertoire s’est-il implanté sur le territoire ?) et ce qu’il comprend au juste (combien de chansons ? quelles chansons ? quelles catégories de chansons ?).

Jean-Pierre Pichette verse un nouveau chapitre au dossier de la transposition des récits oraux dans des oeuvres
littéraires. À l’analyse des écrits destinés à la jeunesse de l’écrivaine Marie-Rose Turcot (Cahiers Charlevoix 3) et de l’ethnologue Marius Barbeau (Cahiers Charlevoix 4), il ajoute l’examen des « petits contes drolatiques » qu’un autre écrivain d’Ottawa, Régis Roy (1864-1944), a publiés entre 1906 et 1928. 

Michel Bock a compilé dans la « Chronique » les faits saillants survenus depuis la parution du dernier volume et les nouvelles des membres reliées à leurs activités professionnelles. Nous y joignons le compte rendu des activités récentes de la Société des Dix que son secrétaire, Fernand Harvey, a préparé à notre intention.
Biographie
Professeur et ethnologue, Jean-Pierre Pichette a étudié le conte populaire sous la direction de Luc Lacourcière à l’université Laval. Il a conduit à partir de 1968 de nombreuses enquêtes folkloriques au Québec, en Ontario, au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta, en Colombie-Britannique, au Nouveau-Brunswick, à l’Île-du-Prince-Édouard, en Nouvelle-Écosse et dans l’état de New York. Jean-Pierre Pichette enseigne la littérature orale au département de folklore et d’ethnologie de l’université de Sudbury depuis 1981.
Simon Laflamme est professeur titulaire en sociologie à l’Université Laurentienne, à Sudbury. Il détient un doctorat en sociologie de l’Université Paris VII. Il poursuit des recherches en sociologie des communications et en sociologie économique et est l’auteur de plusieurs livres, dont «Initiation thématique à la sociologie» (codirecteur, 2008), «Suites sociologiques» (2006) et «Homogénéité et distinction» (2003).
Yves Frenette est titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur les migrations, les transferts et les communautés francophones à l'Université de Saint-Boniface. Il a étudié en histoire à l'Université Carleton et à l'Université Laval.
De double formation en linguistique et en éducation, Julie Boissonneault a œuvré pendant plusieurs années en conception pédagogique et en médiatisation de programmes universitaires de langue française à l’Université Laurentienne avant de retourner à ses premières amours : la sociolinguistique. Elle est maintenant professeure agrégée au département d’Études françaises de la Laurentienne où elle s’intéresse tout particulièrement au contact des langues, aux diverses facettes de la vitalité de la langue française en milieu minoritaire, notamment sur la scène scolaire, et à la variation linguistique.
Ali Reguigui est professeur titulaire de linguistique au département d'études françaises et de traduction de l'université Laurentienne, où il oeuvre depuis 1990. Il a publié plusieurs livres et dirigé des revues et des publications, dont la « Revue du Nouvel-Ontario », la « Série monographique en sciences humaines » et « Nouvelles perspectives en sciences sociales ».
Marcel Bénéteau est professeur agrégé au Département de folklore et ethnologie de l’Université de Sudbury. Il s'intéresse particulièrement aux chansons folkloriques de tradition orale et au lexique franco-ontarien.
Originaire de Sudbury, Michel Bock est présentement chercheur postdoctoral au Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l'Université d'Ottawa et codirecteur deMens. Revue d'histoire intellectuelle de l'Amérique française. Ses domaines d'intérêt comprennent l'histoire des idées, du nationalisme et des minorités françaises.
Du même auteur
Recherche
Recherche détaillée
Catalogue
Livraison gratuite
Certificats cadeaux
Top 5 - meilleure vente
  1. Couverture du livre Soif - NOTHOMB AMÉLIE - 9782226443885 version électronique disponible
    Soif NOTHOMB AMÉLIE 26,95 $
  2. Couverture du livre Querelle de Roberval - Lambert Kevin - 9782924666524 version électronique disponible
    Querelle de Roberval Lambert Kevin 22,95 $
  3. Couverture du livre Miss Islande - Audur Ava Olafsdottir - 9782843048692
    Miss Islande Audur Ava Olafsdottir 37,95 $
  4. Couverture du livre Agathe - Bomann Anne Cathrine - 9782924898352 version électronique disponible
    Agathe Bomann Anne Cathrine 21,95 $
  5. Couverture du livre Des hommes justes - JABLONKA IVAN - 9782021401561
    Des hommes justes JABLONKA IVAN 34,95 $
L’infolettre mensuelle de la librairie Gallimard de Montréal vous donne accès à une vaste sélection de nouveautés, de choix de livres thématiques sélectionnés par vos libraires et vous informe des prochains événements à venir.
Nos événements littéraires
  • 15-10-2019 Lancement // Viateur Dubé - Tout va très bien

    Nous sommes heureux de vous inviter au lancement du livre de Viateur Dubé, Tout va très bien, tout va très bien! le 15 octobre à compter de 17h. suite

  • 16-10-2019 Lancement // Le Boys Club - Martine Delvaux

    Lancement du livre de Martine Delvaux, Le boys club aux éditions Remue-Ménage le 16 octobre de 18h à 20h suite

Club de lecture
Espace jeunesse
Service aux institutions

Logo_gallimard_footer
Paprika
© 2001-2019 - Gallimard Montréal